Quelle différence entre herse et charrue agricole ?

La herse et la charrue sont deux instruments très utiles dans le monde agricole. Une herse est constituée de châssis en forme de grille avec deux séries de barres verticales et horizontales. Ces séries sont parallèles entre elles et les barres sont fixées au point de croisement.

Il s'agit principalement d'un instrument à traction animale très utilisé dans toute l'histoire de l'agronomie. Tandis que la charrue est un instrument aratoire, c'est-à-dire utilisé principalement pour le labour des champs. Dans les années 1900, son utilisation s'est généralisée dans la traction animale et automobile. Cet instrument est voisin de l'araire utilisé pendant la révolution agricole du Moyen âge. La herse est munie de dents courtes proches les unes des autres.

Cette disposition permet une facilité dans le travail de terre en surface notamment pour la préparation d'un lit de semence ou pour le recouvrement. Grâce à sa forme, son passage aplanit le sol tout en pulvérisant les mottes. Cet instrument enlève ainsi tout ce qui peut gêner la germination de la semence. La charrue quant à elle est munie d'un versoir, rejetant la terre d'un seul côté. C'est ce que l'on appelle travail dissymétrique.

Grâce à la charrue, la terre se trouve retournée au lieu d'être simplement scarifiée. Parmi les instruments agricoles de renom dans l'histoire, la herse figure dans la panoplie et beaucoup d'historiens agronomes la mentionnent notamment Pline, Carton, Columelle, Varron, Palladius. Elle possède une variante bien connue appelée la herse étrille. Cet outil dispose d'un grand nombre de dents, tiré d'un tracteur, et se présentant sous forme d'un châssis sur deux niveaux. La herse étrille a la particularité de disposer de griffes souples grattant le sol pour en dégager davantage de plantules. Tandis que la charrue est également un instrument très connu, répandu surtout en Europe pendant la révolution agricole pour l'amélioration de la productivité. Les charrues modernes sont mues par des tracteurs puissants et comportent de nombreux socs qui travaillent en parallèle. La charrue réversible est une des variantes connues, disposant de quatre corps et portée à coutres circulaires. La herse reste un instrument de valeur pour les agriculteurs d'autant plus que son nom figure au vingtième jour du mois de brumaire dans le calendrier républicain. Elle a servi d'outil à beaucoup de cultivateurs anciens et facilite toujours le travail des travailleurs modernes. Sa voisine la charrue a pris autant d'ampleur dans le monde agricole. Son évolution est spectaculaire. L'outil est passé d'une charrue tirée par deux bœufs à une mécanisation efficace après la première guerre mondiale.