La fabrication de l'huile de noix

Que ce soit pour frire ou pour assaisonner les ingrédients, l’huile de noix se présente comme la référence. Possédant des vertus sur la santé, les recettes sont tout aussi délicieuses. C’est pourquoi il est intéressant de s’attarder sur la manière de procéder à sa création. De l’état de noix jusqu’à la mise en bouteille, tous les secrets sont révélés.

Le broyage et cuisson

Afin de procéder à la transformation de la noix, il faut en premier les sélectionner et les laver. Puis, extirper de la coque les cerneaux qui sont l’élément central de l’huile de noix. Selon l’usage à savoir production industrielle ou production pour particuliers, la quantité de noix détermine la quantité d’huile obtenue. Pour 1 litre d’huile de noix, il faut compter entre 2 à 5 kg de noix. La première étape de la 
fabrication de l'huile de noix est le broyage dont le but est de créer une pâte de noix. Il faut environ 30 minutes pour obtenir une mixture parfaite.
L’huile et l’eau ne font pas bon ménage. Ainsi, il est important de retirer l’humidité contenue dans la pâte en premier. Pour ce faire, il faut se munir d’une casserole comme les bacholes en patois. Ce dernier est idéal, car il offre l’équilibre parfait pour la cuisson. Afin de sécher convenablement la pâte, 15 à 20 minutes sont nécessaires pour un chauffage à gaz de 60 °C. La cuisson est une étape très importante de la 
fabrication de l'huile de noix, car c’est elle qui procure la saveur de l’huile de noix.

La pression et la décantation pour extraire l’huile

La pression est le dernier traitement dans la fabrication de l'huile de noix. Pour ce faire, il faut se munir d’un matériau spécifique à savoir la presse. Chargée par la pression, la pâte privée d’eau retire peu à peu une huile brute ou impure. Elle est appelée ainsi, car elle contient encore des éléments impurs. S’agissant d’une huile prévue pour un usage gastronomique, le type de pression utilisé est la pression à froid. Pour séparer la partie liquide de la partie solide, un filtre nommé scrutin (en paille, en polyester ou en raphia) est placé au fond de la presse. Puis vient la décantation, un phénomène consistant à laisser reposer l’huile brute dans une cuve pendant que les impuretés s’agglomèrent en seul bloc au fond. 30 minutes sont nécessaires à la presse et une dizaine de jours pour la décantation.